Le bonheur : la recette de Frédéric LENOIR

le bonheur secret

Tout le monde cherche à accéder au bonheur.
Sa recherche est un chemin escarpé très personnel où beaucoup se perdent. Il est alors important de connaître les leviers sur lesquels il convient de se focaliser pour y parvenir. Le philosophe, sociologue et écrivain Frédéric LENOIR partage avec nous sa recette du bonheur.

 

Interviewé sur le plateau d’ICI Radio-Canada télé Frédéric LENOIR nous révèle que les scientifiques s’accordent sur le fait que le bonheur vient pour :

  • 50% de la génétique, c’est-à-dire de nos gènes de notre atavisme, de notre héritage
  • 40% de ce que l’on va faire, de nos choix de vie, le sens que l’on va donner à notre vie, nos engagements, les rencontres que l’on va faire, l’activité que l’on va faire, sa santé…
  • 10% les conditions extérieures : le fait d’être dans tel ou tel pays, dans une famille riche ou pauvre, dans tel milieu social…

 

Une fois ces chiffres posés, la question se pose de savoir : Pour atteindre le bonheur et être heureux, que faut-il faire ?

Frédéric LENOIR précise avec honnêteté qu’il n’y a pas de recette miracle pour être heureux.

La recette du bonheur reste une longue démarche personnelle.

Et il nous livre les 4 attitudes qui selon lui rendront cette dernière profitable :

 

1° ) Le bonheur par l’introspection

Il faut d’abord que chacun découvre ce qu’il est et ce pourquoi il est fait.

Cela requiert d’aller chercher au de la de tous les conditionnements, sociaux-culturels reçus, ceux de notre éducation, afin de savoir si chacun de nous est vraiment à sa place.

Comme l’explique Spinoza, le bonheur c’est de réaliser sa nature profonde.

Et pour y parvenir, il est nécessaire de faire un effort d’introspection pour se connaître, mettre de l’ordre dans ses passions, savoir ce qui nous convient et ne nous convient pas, quels sont les types de relations amoureuses qui sont justes pour nous, quelles types d’activités nous correspondent.

Ce travail par la raison permet d’apprendre à se connaitre et de découvrir sa nature profonde.

C’est ce qui nous permettra de faire ce qui est bon pour nous.

La philosophie explique donc que l’accomplissement de soi est une des raisons certaines du bonheur.

Le plaisir s’achète, le bonheur se trouve en soi

 

2) Le bonheur par le lâcher prise

Un des obstacles au bonheur est de vouloir contrôler la vie.

Comme disent les bouddhistes la vie est en mouvement permanent et une des clés du bonheur c’est de l’accepter.

Il faut donc être dans le lâcher prise, ne pas vouloir contrôler.

C’est être dans une espèce de confiance qui fait que si l’on est déstabilisé par quoi que ce soit, si la vie nous envoie une difficulté, une épreuve, quelque chose que l’on n’avait pas prévu, on est alors en mesure d’écouter ce vers quoi la vie nous ré-oriente plutôt que de nous y opposer totalement.

Le lâcher prise permet d’accepter la vie telle qu’elle est et de s’y adapter l’esprit serein.

Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. Le mécontentement apporte la pauvreté même dans la richesse.

Confucius

 

3) Le bonheur par la générosité

Donner rend heureux. C’est une loi de la nature humaine.

Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir

Les évangiles

Une étude menée par des sociologues sur des milliers de personnes a montré que les gens généreux étaient plus heureux que les autres.

C’est une réalité : le fait de partager, de partager le bonheur rend plus heureux.

Le bonheur est quelque chose qui se multiplie quand il se divise.

Paulo Coelho

A ce titre l’amour est une forme de don.

Et c’est une source inépuisable de bonheur.

 

 

4) Le bonheur par l’attention au présent

Enfin, il est indispensable de redécouvrir l’importance de vivre l’instant présent.

Les études réalisées par les scientifiques sur le cerveaux humain montrent que lorsque l’on est présent à ce que l’on fait, notre cerveau secrète des hormones :  la dopamine et de la sérotonine qui apportent du bien-être.

Ces 2 hormones lorsqu’elles sont en déficit dans l’organisme peuvent engendrer des dépressions.

Ce qui est extraordinaire c’est que la science valide aujourd’hui par la chimie du métabolisme humain, ce que les sages enseignent depuis des millénaires à savoir que pour être heureux, il faut être attentif à ce que l’on fait.

Si tu es déprimé, c’est que tu vis dans le passé. Si tu es anxieux, c’est que tu vis dans le futur. Si tu es en paix, c’est que tu vis dans le présent

Lao Tzu

 

En effet, une des choses qui nous rend le plus heureux, c’est d’être présent à ce que l’on fait. La simple attitude d’être attentif à ce que l’on fait rend heureux.

L’attention dans le présent c’est la qualité de présence au monde, aux autres. Cela nous rend vraiment heureux et cela décuple le plaisir.

Pour l’appliquer au quotidien il existe une grande variété d’exercices :

  • Lorsque vous buvez quelque chose, prenez le temps de savourer ce moment et le liquide qui pénètre dans votre bouche.
  • Lorsque vous regardez un paysage, soyez attentifs à ce que vous regardez
  • Lorsque vous discutez avec quelqu’un, écoutez vraiment ce qu’il vous dit sans penser à autre chose en même temps
  • Faites une seule chose à la fois et profitez-en pleinement.
  • En mangeant, savourez plus les aliments.
  • En cuisinant, concentrez vous sur ce qui vous entoure, les couleurs, les odeurs, les saveurs, la texture des aliments

 

Pour aller plus loin dans votre quête du bonheur, je vous recommande vivement la lecture du livre de Frédéric LENOIR :

Du bonheur, un voyage philosophique

 

J’espère que ces paroles vous inspirerons autant que moi.

Et je remercie vicement Frédéric LENOIR d’avoir su formaliser aussi bien des concepts dont j’ai l’intime conviction. En ce qui me concerne, j’en conclue également qu’il serait bénéfique que je travaille un peu plus sur ma générosité…

 

Et vous, dites-moi dans les commentaires où vous en êtes dans votre quête du bonheur ?

Philippe

 

Laissez votre commentaire

%d blogueurs aiment cette page :